Menu
🔎 Recherche 🌎 FR 🔑 Connexion Abonnement

Tsunami HTML5

Résumé

Le terme tsunami (vague portuaire) vient du Japon où le phénomène est fréquent. Il s’agit d’une vague gigantesque causée par un séisme sous-marin ou toute autre cause provoquant une brutale mise en mouvement d’une grande épaisseur d’eau. En pleine mer, l’ondulation est imperceptible mais, en arrivant sur les côtes, son amplitude augmente et elle submerge la côte, ravageant tout sur son passage.

Les différentes étapes d'un tsunami sont ici décrits:

  • origine,
  • propagation
  • déferlement sur les côtes

Cliquer sur une vignette pour visualiser l'animation puis cliquer sur la croix pour afficher un autre niveau d'observation.

Objectifs d'apprentissage

  • Comprendre la succession des événements aboutissant à un tsunami.

Mots clés

En savoir plus

La terre est une planète vivante en perpétuel mouvement. Tremblements de terre, glissements de terrain ou éruptions volcaniques peuvent générer, par le soulèvement de la croûte terrestre, la formation de vagues de fond gigantesques. En approchant les côtes, ces vagues provoquent des inondations généralement graves. L'ensemble de ces phénomènes porte le nom de tsunami, mot japonais qui signifie « vague de port ».

Comment se forment les Tsunamis, exemple du tsunami du 26/12/04 :

  • (1) Séisme : l’enfoncement de la plaque indo-australienne sous la plaque asiatique par un phénomène de subduction, a provoqué un déplacement vertical du fond océanique. Ce déplacement s'est effectué sur une bande de quelques centaines de kilomètres de longueur et de quelques dizaines de kilomètres de largeur. Le glissement plongeant de la faille a provoqué un séisme de magnitude Mw=9 déplaçant d'importantes masses d'eau à l'origine du tsunami. Les satellites Jason-1 et Topex/Poséidon, situés par hasard non loin de là, enregistrent une élévation du niveau de la mer de 50 cm de hauteur. L’onde formée par le séisme se propage, de part et d’autre de l’épicentre, sur une longueur d’onde de 400 à 500 Km. C’est la naissance d’un « tsunami ». Aussi étrange que cela puisse paraître, le danger est imperceptible  lorsque l’on se trouve au large car l’amplitude des vagues est faible, ainsi pêcheurs et autres embarcations situées en pleine mer n’ont pu percevoir le phénomène.
  • (2) Onde : Les tsunamis sont des vagues de très longue période (de 10 à 60 minutes) mais de hauteur faible. Leur vitesse de propagation dépend de la profondeur de l'eau. Dans des fonds marins de 4 km de profondeur, cette vitesse est voisine de 700 km/h, alors que pour près d’un rivage de 50 m de profondeur, la vitesse n'est plus que de 80 km/h et la vague prend une hauteur d’environ 10 mètres.
  • (3) Tsunami : Avant la survenue du tsunami, l’eau se retire vers le large à une grande distance de la plage. Quelques minutes après, arrive une gigantesque masse d’eau d’une dizaine de mètre de hauteur. Contrairement aux idées reçues, ce phénomène est davantage comparable à une crue soudaine qu’à une énorme vague. La puissance des tsunamis se trouve dans l’énorme quantité d’eau qu’ils déplacent sur des kilomètres et qui conduit à des inondations de très grande ampleur pénétrant plus ou moins profondément dans les terres suivant leurs reliefs.