Menu
🔎 Recherche 🌎 FR 🔑 Connexion Abonnement

Chiffres romains HTML5

QR code
Abonnement

Résumé

Les chiffres romains s’écrivent à partir de 7 symboles combinés entre eux. Les symboles étaient à l’origine des signes graphiques maintenant confondus avec les lettres I, V, X, L, C, D, M.  Chaque symbole représente une valeur numérique, respectivement 1, 5, 10, 50, 100, 500, 1000.

D’autres nombres sont formés en combinant plusieurs symboles ensemble, en respectant des règles d’addition ou de soustraction. En numération romaine, les nombres s’écrivent de la gauche vers la droite.
En règle générale, les symboles sont rangés par valeur décroissante.

La valeur du nombre se déduit en additionnant les valeurs associées à chaque symbole : MMDCCLXXVII représente le nombre 2777 (1000 + 1000 + 500 + 100 + 100 + 50 + 10 + 10 + 5 + 1 + 1).

Les règles de soustraction s’appliquent uniquement aux symboles I, X et C. Ceux-ci peuvent être placés avant 2 symboles de valeur supérieure et seulement 2. Dans ce cas la valeur de I, X ou C se retranche à celle du symbole qu’il précède. 

  • Le symbole I peut être placé devant les symboles V et X : IV représente le nombre 4 (5-1), IX représente le nombre 9 (10-1).
  • Le symbole X peut être placé devant les symboles L et C : XL représente le nombre 40 (50-10), XC représente le nombre 90 (100-10).
  • Le symbole C peut être placé devant les symboles D et M : CD représente le nombre 400 (500-100), CM représente le nombre 900 (1000-100).

Objectifs d'apprentissage

  • Tester son sens logique et ses aptitudes au raisonnement abstrait.
  • Montrer qu'il existe différentes représentations des nombres
  • Expliquer pourquoi la numération romaine n'est pas un système de numération positionnel.

Mots clés

En savoir plus

Origine de la numération romaine

La numération romaine serait apparue avant l’écriture. Il faut remonter à l’antiquité, au temps où les bergers utilisaient un bâton de comptage pour dénombrer…

Abonnez-vous pour avoir accès à cette rubrique !